Blog Notes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Une personne connectée

samedi 19 octobre 2013

The Feelies / Crazy Rhythms !

Encore une histoire de perdants magnifiques.
The Feelies

The Boy With The Perpetual Nervousness
Pour être honnête, j’ai découvert ce groupe un peu par hasard. J’ai même hésité à prendre le disque. Il était dans un carton, sur le stand d’un vide-greniers. Et la vendeuse en voulait 0,50cents. J’ai un peu hésité. Mais la pochette, avec ces tronches de nerds sur fond bleu, et juste le nom du groupe, la pochette m’a interpellé. Au fond de moi, j’avais du la voir quelque part, lire quelque chose. Alors, j’ai pris… Une claque musicale. Le premier titre de l’album est un exemple parfait de la qualité de ce groupe. Énorme. Que ce groupe soit méconnu est proprement incompréhensible, une hérésie. Une rythmique époustouflantes, des guitares et des riffs tranchants et un sens mélodique parfait, ce disque est une merveille. The Feelies (enfants spirituels du Velvet Underground) est né en 1978, ce disque sorti en 1980. Le groupe était déjà culte avant même la sortie de l’album. Et pourtant, il n’a pas rencontré le grand public. Je ne peux que chaudement vous recommander de découvrir de toute urgence l’album et le groupe. Il doit y avoir 4 autres albums, le dernier datant de 2011, après une absence de presque 20 ans. Le challenge, pour moi, va être de trouver les autres disques du groupe. En attendant, écoutez ce premier opus, et le titre que je vous propose. Vous m’en direz des nouvelles.

jeudi 10 octobre 2013

Slow Train Coming / Bob Dylan

Et moi, je continue mes ré-écoutes de l'œuvre de Bob Dylan.

Aujourd'hui, Slow Train Coming !

Avec ce disque, Dylan va entamer la période la plus controversée de sa carrière. Période ou il se converti au "christianisme". mais un christianisme à l'américaine, c'est à dire offensif, voir sectaire ! Et il en sortira 3 disques au moins parmi les moins appréciés de Dylan. Slow train coming, Saved et Shot of love. Après ces trois albums, il sortira un disque au titre plutôt savoureux, compte tenu de la période qu'il vient de nous faire vivre : Infidels

Et bien sur, cette conversion, une fameuse blague de Dylan, histoire qu'on lui fiche la paix.

Bon, et le disque ?

D'abord Dylan chante plus que bien ! Voix claire et assurée ! Sur ce disque, la voix de Dylan parait presque furieuse, colérique et même hargneuse !

Ensuite, les mélodies et les arrangements de ce disque sont plus que bon !

Le disque démarre sur un titre Gotta serve somebdy... Explicite, lui qui n'a jamais servi personne ! Precious angel, parole pas vraiment à la hauteur de Dylan, mais arrangement sobre et poignant, de haut vol !

Et on peut dire la même chose pour la plupart des chansons de ce disque ! Musicalement c'est très très bon !

En fait, c'est un album double ! Dylan y entame sa période chrétienne, et il faut bien avouer que les textes ne sont pas de ceux qu'il a écrit de meilleur. En revanche, compositions et mélodies sont magnifiques. Un album rock, avec des passages furieux. Un album d'un homme en colère !

Bref, je n'ai pas souvent écouté ce disque. Et je crois bien qu'il va tourner un peu plus souvent sur ma platine !

When He Returns

Un piano, la voix de Dylan. Magnifique !

dimanche 8 septembre 2013

Another Self Portrait

WEB

Il serait temps de reprendre le fil de ce blog, à savoir, parler un peu d musique ! Bon, juste un petit aparté web, je suis encore en train de changer des choses sur un de mes sites. En fait, un "portail" (un bien grand mot quand même) que j’ai déjà refais. mais bon, comme pour les autres (voir billet précédent), ça va évoluer encore. Pour le moment, ça donne ça. Bref, à suivre…

MUSIQUE donc !

BOB DYLAN, encore et encore ! Ce type est un génie ! Je sais bien, le mot est trop souvent galvaudé ! Mais un type qui écrit, compose, chante, depuis 1961, et donne environ 100 concerts par an depuis plus de 20 ans dans une tournée sans fin, et qui arrive encore à surprendre en 2013 ne peut être qu’un génie !

En 1070, sort un album Self Portrait. la critique de la revue Rolling Stone commence par cette phrase : c’est quoi cette merde !

En 2013, Dylan et Columbia (sa maison de disque) sort un coffret de la série des Bootleg Series, le volume 10 qui s’appelle Another Self Portrait ! Et c’est la surprise.

Dans ces Bootleg Series, on trouve ce que Dylan n’a pas retenu pour tel ou tel album, des prises totalement inédites, des prises alternatives. Bref des raretés. Et très souvent, certains titres auraient fait de l’ombre sans problème aux autres titres de l’album. Comme Blind Willie McTell au moment de l’album Oh Mercy pour n’en citer qu’en seule.

Et avec ce Another Self Portrait, on découvre que l’album Self Portrait aurait pu être un autre des chef-d’œuvres de Bob Dylan.

Rien que le premier disque est bon, tellement bon que c’en est presque indécent ! Et qu’il accrédite la thèse d’un Bob Dylan ayant délibérément saboté Self Portrait !

Un exemple, avec un Dylan Bucolique et une voix superbe ! Et une chanson que Dylan a laissé dans un tiroir, et, est donc absente de l’album Self Portrait !!


Le coffret vinyle est magnifique : 3 LP, plus les CD et en bonus (en téléchargement) le concert de Dylan et The Band à l’ile de Wight ! Bien sur tous les titres ne sont pas exceptionnels, mais globalement, en dehors de 3 ou 4 chansons moins intéressantes, le reste, 31 titres est d’un haut niveau !

dimanche 9 juin 2013

Un petit mix Soul !

Un mix, environ 15 à 16 minutes. De la Soul de haute tenue ! Pour le plaisir de la musique !

mardi 9 avril 2013

Margaret est morte !

Le rapport avec la musique ?

La chanson de Morrissey ! Douce et violente ! Musique douce, paroles dures. Sans doute les plus dures qui soient !

''The kind people



Have a wonderful dream



Margaret on the guillotine...
''

C’est ma contribution, très modeste, à la détestation du peuple anglais…

lundi 8 avril 2013

Reprise des vide-greniers ! En douceur !

Allez hop, reprise en douceur ! Mais, elle commence mal. 1er vide-greniers à coté de chez moi… J’arrive devant, Annulé le Vide-greniers :roll: Bon d’accord, il est tombé des cordes toute la journée de samedi, mais de là a annuler aujourd’hui alors qu’il y a un grand soleil !

Bref 3 autres vide-greniers ensuite, le premier rien, nada, que dalle, et le troisième pareil (enfin presque* :D )

Le second est plus fructueux ! Bon, pour certains disques je les avais déjà, mais j’ai décidé que non, je n’allais pas les laisser (surtout à 1€ pièce)…

Bref :

De ce que j’ai déjà :

Ils sont en bon état, ça peut se revendre. Mais je crois bien que Infidels est en meilleur état que celui que j’avais. À voir.

Celui la aussi je l’ai mais pas en couleur ;)

Maintenant, j’avais pas !

Voila, petite récolte sympathique - Le Mink Deville, j’aime bien, alors je suis content de l’avoir trouvé !

Ah, et puis le "presque" dans le dernier vide-greniers.

Je tombe sur ce disque :

Déjà, une petite étiquette collée sur le disque m’interpelle : 06 ! Bon, 6 €, ça peut encore aller.

Je me demande donc le prix à la vendeuse qui m’annonce alors, que sur Internet, il est à 90 € et qu’elle me le fait à 40 !!! :D

Hé oui 06 / 90 :D De quoi se tromper ! Bref, je lui ai quand même conseillé de le vendre sur internet alors !

dimanche 17 mars 2013

Les Thugs "Comme on, People !"

Les ThugsÇa démarre avec une bruit de fond tribal. Et ensuite, ça explose, punk, rock, énergie. "Bonsoir, nous sommes Les Thugs, nous venons d’Angers" ! Et ça explose, rock, punk, énergie. L’album Comme on, People ! grave dans le marbre le retour éphémère des Thugs sur une scène. Les Thugs, groupe punk français devenu culte. Sincérité et énergie caractérise cet album public. Sincérité punk intact, énergie rock sans faille. Le son est brutal, et en ce moment, c’est tout a fait ce qu’il me faut, histoire de ne pas entendre quelques pensées noires qui peuplent mes nuits (la faute à des événements professionnels brutaux). Un album généreux, colossal, un son énorme (je me répète). De toute manière, ce disque ne peut se décrire, il faut l’écouter et le réécouter, l’user, le remettre sur la platine, le régénérer. Ce groupe a été énorme, intègre, et ce disque comme un testament le prouve. Bon, mes acouphènes ne vont pas me dire merci, mais pas grave, tellement c’est bon !

Un disquaire, des disques !

Une journée à Marseille. Et le passage chez un disquaire, un vrai, passionné comme il en reste encore. Et deux disques achetés, deux seulement parce qu’il fallait bien choisir… Et le coté pas sport, c’est la carte de fidélité reçue au passage en caisse. Salopards, va falloir que je retourne à Marseille...

Le disquaire, Lollipop Music Store. Punk, Rock, Garage… Mais pas que non plus. De quoi trouver son bonheur dans les bacs de vinyles.

.

Donc choix cornélien pour au final repartir avec deux disques. Ça aurait pu être deux autres, dix autres…

Pour commencer, Sixto Rodriguez. Et je vous en ai déjà touché un mot. La BO du documentaire, Searching For Sugarman qui reprend une bonne partie des titres de son premier album génial Cold Fact, ainsi que quelques autres. J’ai déjà dis le choc musical de cette redécouverte de Sixto Rodriguez, et je ne peux que vous engager à le découvrir aussi.

Quant aux Thugs, c’est de l’énergie à l’état pur. Mais une petite chronique va suivre très vite.

Bref, pas de vide-greniers aujourd’hui pour cause de temps pourri, mais hier, on va dire que j’ai dépensé au moins l’équivalent de six mois de vide-greniers.