Blog Notes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Une personne connectée

mardi 7 décembre 2010

The Residents / Mark of The Mole

Aujourd'hui, la chronique aléatoire pointe son doigt sur un des groupes les plus étrange de ma discothèque. J'ai nommé The Residents et l'album Mark Of The Mole.The Residents - Mark Of The Mole La lecture de l'article sur ce groupe sur wikiperdia va vous éclairer sur l'originalité du groupe The Residents. Pour faire court, un groupe totalement barré, une musique complètement délirante mais vraiment originale. On peut presque parler d'eux comme les précurseurs d'une musique techno. Le coté mystérieux du groupe - on ne connait ni les noms ni les visages des membres du groupe sera "copié" par les Daft Punk (à une niveau moindre, ils n'ont pas poussé le concept aussi loin).

Mark of the Mole est le titre d'un album musical des Residents sorti en 1981. Il s'agit de la première partie de la trilogie des Mole. Les deux autres albums de la trilogie sont The Tunes of Two Cities et The Big Bubble. Cette trilogie relate le conflit entre deux sociétés imaginaires, les Moles et les Chubs. (Wikipedia)

Et l'écoute musicale, à l'époque, quand j'ai acheté ce disque (sans doute en 81/82) fut un choc ! Esthétique et musical. Une musique sombre, qui fiche presque les chocottes. Un style vraiment unique. Difficile d'en parler, les mots me manquent presque. Une atmosphère sombre, mais lyrique. Ça pourrait être la bande son d'un album de George Orwell, ou celui d'une dystopie SF à la John Brunner (le contraire d'une utopie). Cette musique évoque une ambiance oppressante, répétitive et sans espoir aucun. Une sensation d'un monde souterrain, clos et étouffant ! Pour tout vous dire, ça faisait une éternité que je n'avais pas mis ce disque sur ma platine. Difficile d'écouter cette musique sereinement (ne parlons même pas de la famille, qui déteste ). En tout cas, une chose est certaine, même s'il est impossible de s'écouter ça tous les jours, cette ré-écoute a été pour moi un vrai plaisir. Bref, ne serait-ce que par curiosité, je ne peux que vous recommander ce groupe, pour sa singularité, son inventivité, son authenticité. j'ai dans ma discothèque quelques albums du groupe (5 ou 6). Le groupe semble encore actif de nos jours. Le plus râlant, c'est que certains disques essentiels que j'avais semblent avoir disparus de mes étagères ? Mystère, mystère, autant que ce groupe ! Et tomber dessus, un jour, dans les bacs d'un vide-greniers serait un miracle !

samedi 4 décembre 2010

Sparks/Kimono My House

À l'époque de sa sortie (1974), j'étais passé à coté de cet album et pour tout dire, de ce groupe ! Il faut dire qu'à 16 ans, j'étais plus branché Pink Floyd et grandes envolées musicales hypertrophiées et progressives. Toutes mes excuses donc (pour mes goûts de l'époque bien sur) !Kimono My House - The Sparks Bien sur, plus tard, je savais que selon la rumeur, la et les critiques, j'étais passé à coté d'un album essentiel de la culture pop ! Mais en même temps, j'étais passé à d'autres genres, entre rock plus rock et Bob Dylan et entre Jazz et musique Classique. Pour tout dire, pas vraiment le temps de revenir aux Sparks. Alors quand j'ai trouvé ce disque dans le bac d'un vendeur de vide-greniers, bien évidement, je l'ai acheté ! La question importante est donc : après écoute, qu'en penses-tu ? Des regrets ? Ou pas ? Essentiel ? Ou pas ? Chef-d'œuvre ? Ou pas ? Je vais donc y répondre, à ces questions !

Je vais être clair. Ce disque est en effet un vrai bijou ! Une splendeur ! Une cure de jouvence pour les oreilles. Charmant, subtil. Ce disque est beau, tout simplement ! À en remonter à tous les groupes pop contemporains ! Une vraie leçon d'harmonie ! Harmonie musicale, harmonie de compositions (attention, ce n'est pas un "concept album", ne nous méprenons pas !) ! C'est scintillant, sautillant, c'est riche, poétique, clinquant (dans le bon sens), lumineux... Que de louanges n'est-ce pas ! Il est difficile de faire ressortir un titre ou un autre, tellement tout est travaillé. Un véritable tableaux impressionniste en somme, ou chaque chanson est une touche de couleur d'un bel ensemble chatoyant. Alors voilà, je ne peux que vous recommander d'écouter ce disque - et de tenter de l'acheter !

dimanche 21 novembre 2010

Magna Carta / Lord of the Ages

Une pochette un peu Heroic Fantasy, un nom tout pareil et le titre de l'album qui fleure bon le lecteur de Tolkien. Bref, il y a quelques temps déjà, j'ai acheté ce disque dans un vide-greniers. Il ne pas pas coûté bien cher, 25 centimes d'euros ! La première écoute à l'époque ne m'avait pas vraiment convaincu, alors dans le cadre de cette nouvelle rubrique, il est sorti du chapeau ! L'occasion de prendre le temps et de vous en faire un rapide compte-rendu !

C'est donc pour aujourd'hui : agréablement surpris et pas si mal, en même temps !



pochette Magna Carta - Lord of the Ages Groupe anglais, fondé en 69, Magna Carta correspond tout a fait à l'image que l'on peut se faire d'un groupe anglais de Rock Progressif, doux, raffiné (voire précieux), mélodieux et tout ça... Pour tout dire, lors de ma première écoute, pas vraiment convaincu, j'ai rangé rapidement le disque dans sa pochette, et dans les rayonnages. Alors qu'en est-il aujourd'hui ? Pour tout dire, c'est pas si mal ! Magna Carta produit un folk doux et planant ! Un mélange harmonieux de musique folk à la sauce médiévale, pas désagréable pour l'oreille. Pour tout dire, je n'ai pas trouvé grand chose sur ce groupe, quelques indications, une liste impressionnante de musiciens ayant fait parti de ce groupe, une discographie pas si abondante, le dernier album semblant dater de 2001 (mais je peux me tromper). L'album Lord of the Ages date quant à lui de 1973. D'emblée une musique calme et délicate, un peu précieuse peut-être. En tout cas, à leur crédit, pas d'envolées lyriques lourdingues, pas de pétage de plomb virtuose. Le disque est assez court, 8 titres seulement, et en dehors d'une "suite" d'environ 10 minutes, (celle qui donne le nom à l'album - Lord of the Ages), ces titres ne dépassent guère 3 à 4 minutes. Et l'ensemble est vraiment plaisant ! Il ne faut pas attendre des guitares furieuses ni un chanteur au bord de l'apoplexie vocale. Mais l'ensemble est agréable, mais sans doute pas inoubliable et révolutionnaire. Bref, après cette ré-écoute, une bonne surprise. Bien sur, ce n'est pas un groupe pour lequel je vais me relever et partir à la recherche du disque ultime. Mais pour un moment musical tranquille et serein, c'est plutôt pas mal !