Blog Notes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Une personne connectée

lundi 28 octobre 2013

Migration ?

Il se peut que ce blog vive ces dernières semaines. En effet, il est devenu, du point de vue du style, et techniquement obsolète. Alors je teste actuellement un blog Wordpress. Et soit j’arrive à rapatrier tout mes billets vers ce nouveau blog, ce qui n’est pas gagné, soit je n’y arrive pas ! En attendant, doubles billets, ici et là-bas.

Et l’adresse du nouveau Blog Notes (adresse provisoire… ou pas !)

À suivre donc…

My Lou Reed…

Parce que ça va être indispensable aujourd’hui !

Lou Reed sur la platine aujourd’hui !

Transformer Songs for Drella The Velvet Underground Rock n Roll Animal Coney Island Baby Berlin !

dimanche 27 octobre 2013

Lou Reed ! RIP

Bredouille !

Que dalle, peau de balle, bredouille ! Ça faisait un bail que je n’étais pas rentré d’une matinée de chine en vide-greniers totalement bredouille. Et pourtant, en dépit du changement d’heure, je ne me suis pas laissé surprendre. Démarré au premier vide-greniers à Aix en Provence même, alors qu’une partie des vendeurs déballe encore leurs marchandises. Et malgré pas loin d’une centaine de vendeurs, un seul carton avec des disques ! Et des trucs même pas qualifiables ! J’y ai même rencontré sur ce vide-greniers un collègue de chasse aux disques vinyles, les mains vides, et vu aussi d’autres adversaires, les mains toutes aussi vides. Le second vide-greniers toujours à Aix n’a pas été plus glorieux. Paradoxalement plus de disques avec moins de 20 stands ! Mais rien d’intéressant ! Et le troisième n’a pas été plus fructueux. Et je pense même, vu l’état des lieux, des cartons de disques, que si les pros, ceux qui courent les vide-greniers à fond la caisse pour passer avant tout le monde, sont passé avant moi (et vu l’heure, c’était certain), ils n’ont pas du trouver grand chose.

Bref, un dimanche matin pour rien ! Juste une photo que vous pouvez voir dans le petit billet Street Art !

Street Art

Street Art

samedi 26 octobre 2013

Pas de mise à jour !

Bon, je voulais vraiment mettre ce blog à jour ! Passer à Dotclear 2, ou même à un CMS genre WordPress, mais c’est franchement galère. En fait, quand j’ai installé ce blog, j’ai fait très régulièrement les mises à jour ! Et puis pour je ne sais plus quelle raison, j’ai laissé passé une première, puis une seconde ! Et maintenant, si je veux mettre ce blog à la page, c’est pas des plus simple ! C’est même carrément casse gueule ! Bref, il va rester comme ça, et on verra bien ce que je vais en faire ! Peut-être tout simplement une redirection, vers un autre blog, plus "moderne" !

Pour tout vous dire, j’ai essayé d’installer wordpress avec un client ftp. Rien à faire, le transfert bloque à un moment donné ! Sans doute la faute au serveur free. Puis, j’ai aussi tenté d’installer Dotclear 2, méthode automatique", marche pas ! Et client FTP, ça fonctionne, mais le fichier php d’installation me renvoi un message d’erreur ! Bref, c’est la loose !

Donc, j’en reste là !

mardi 22 octobre 2013

Conservatoire Aix en Provence

Conservatoire d’Aix

samedi 19 octobre 2013

The Feelies / Crazy Rhythms !

Encore une histoire de perdants magnifiques.
The Feelies

The Boy With The Perpetual Nervousness
Pour être honnête, j’ai découvert ce groupe un peu par hasard. J’ai même hésité à prendre le disque. Il était dans un carton, sur le stand d’un vide-greniers. Et la vendeuse en voulait 0,50cents. J’ai un peu hésité. Mais la pochette, avec ces tronches de nerds sur fond bleu, et juste le nom du groupe, la pochette m’a interpellé. Au fond de moi, j’avais du la voir quelque part, lire quelque chose. Alors, j’ai pris… Une claque musicale. Le premier titre de l’album est un exemple parfait de la qualité de ce groupe. Énorme. Que ce groupe soit méconnu est proprement incompréhensible, une hérésie. Une rythmique époustouflantes, des guitares et des riffs tranchants et un sens mélodique parfait, ce disque est une merveille. The Feelies (enfants spirituels du Velvet Underground) est né en 1978, ce disque sorti en 1980. Le groupe était déjà culte avant même la sortie de l’album. Et pourtant, il n’a pas rencontré le grand public. Je ne peux que chaudement vous recommander de découvrir de toute urgence l’album et le groupe. Il doit y avoir 4 autres albums, le dernier datant de 2011, après une absence de presque 20 ans. Le challenge, pour moi, va être de trouver les autres disques du groupe. En attendant, écoutez ce premier opus, et le titre que je vous propose. Vous m’en direz des nouvelles.

vendredi 18 octobre 2013

Il est réparé !

Ça y’est, j’ai récupéré mon MacBook Pro mercredi dernier, avec un disque dur tout neuf (petit profit le disque dur de 320 Go a été remplacé par un de 500 Go), et un système réinstallé grâce à Time Machine. Bon, quelques petits détails à régler après la réinstallation, avec des apps à remettre à jour, et un petit bug de la corbeille du Mac, mais globalement ça c’est fait facilement. Un stress certain, surtout quand les 5 dernières minutes annoncées de la restauration vont prendre 30 minutes, que la barre de progression ne bouge plus. Ça, c’est un tantinet angoissant !

Mais aujourd’hui, l’ordinateur est opérationnel, et tout roule !

jeudi 10 octobre 2013

MacBook Pro en panne !

Pour paraphraser M° de La Palice, 1 minute avant sa mort il était encore en vie ! (Pour l'autre petite histoire, M° de La Palice n'a jamais prononcé cette fameuse phrase).

Retour sur la petite histoire :

hier, en début d'après-midi, je lance une petite maintenance, maintenance mensuelle de mon Mac, à l'aide du logiciel Onyx. Au démarrage, celui-ci va vérifier l'intégrité du disque dur. Et là, boum, message pour me signaler que le disque de démarrage présente des erreurs et qu'il faut le réparer ! Aie ! Première fois que j'ai ce message depuis que j'ai mon portable (en gros un peu plus de 2 ans). Bon, puisqu'il faut... Je ferme Onyx, et lance donc les procédures de Mac OS X pour vérifier et éventuellement réparer le disque... Je passe sur les détails, mais là aussi l'utilitaire de disque me signale que le disque présente des erreurs et qu'il est impossible de les réparer ! Et qu'il me faut sauvegarder le maximum de fichiers et de données, et formater pour réinstaller Mac OS X (version Mountain Lion). Vent de panique... Je ferme l'utilitaire de disque et relance l'ordinateur. Et là, impossible de le refaire démarrer ! Il commence la séquence de boot, et s'éteint ! Gros vent de panique ! Je tente toutes les manipulations possibles (rentre pas dans les détails non plus), j'appelle le SAV d'Apple (merci l'extension de garantie qui se termine en mai 2014), et pareil, manips toutes effectuées, en vain. Le verdict semble implacable, disque dur mort ! Comme ça, d'un coup d'un seul ! Le vent de panique se transforme en ouragan ! Angoisse, stress ! J'ai bien entendu une sauvegarde Time Machine... mais bon, la crainte de tout perdre est lancinante !

Bon, depuis hier, l'ordinateur est chez le réparateur, en principe je le récupère Mardi ou mercredi prochain... Bref, la suite au prochain numéro...

En attendant, je squatte mon vieil iBook G4 (que j'ai donné à ma tendre compagne) et bon sang, il est bien lent ! On s'habitue vite à mieux !

Mais bon, c'est mieux que rien du tout !

Slow Train Coming / Bob Dylan

Et moi, je continue mes ré-écoutes de l'œuvre de Bob Dylan.

Aujourd'hui, Slow Train Coming !

Avec ce disque, Dylan va entamer la période la plus controversée de sa carrière. Période ou il se converti au "christianisme". mais un christianisme à l'américaine, c'est à dire offensif, voir sectaire ! Et il en sortira 3 disques au moins parmi les moins appréciés de Dylan. Slow train coming, Saved et Shot of love. Après ces trois albums, il sortira un disque au titre plutôt savoureux, compte tenu de la période qu'il vient de nous faire vivre : Infidels

Et bien sur, cette conversion, une fameuse blague de Dylan, histoire qu'on lui fiche la paix.

Bon, et le disque ?

D'abord Dylan chante plus que bien ! Voix claire et assurée ! Sur ce disque, la voix de Dylan parait presque furieuse, colérique et même hargneuse !

Ensuite, les mélodies et les arrangements de ce disque sont plus que bon !

Le disque démarre sur un titre Gotta serve somebdy... Explicite, lui qui n'a jamais servi personne ! Precious angel, parole pas vraiment à la hauteur de Dylan, mais arrangement sobre et poignant, de haut vol !

Et on peut dire la même chose pour la plupart des chansons de ce disque ! Musicalement c'est très très bon !

En fait, c'est un album double ! Dylan y entame sa période chrétienne, et il faut bien avouer que les textes ne sont pas de ceux qu'il a écrit de meilleur. En revanche, compositions et mélodies sont magnifiques. Un album rock, avec des passages furieux. Un album d'un homme en colère !

Bref, je n'ai pas souvent écouté ce disque. Et je crois bien qu'il va tourner un peu plus souvent sur ma platine !

When He Returns

Un piano, la voix de Dylan. Magnifique !