Blog Notes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Une personne connectée

samedi 25 août 2012

20 juillet 1969

Son dernier pas ! Celui du 20 juillet 1969 fut, selon la formule consacrée un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité. Hier Neil Armstrong a fait son dernier pas. Neil Armstrong va marcher sur la Lune Je me souviens encore parfaitement de ce 20 juillet 69. Il devait être 3 heures du matin, j’étais en vacances en Corse, avec mes parents et mes frangins, j’avais 11 ans. Nous passions ce mois de juillet dans un VVF du coté de Calvi/L’île Rousse. Et mon père nous a réveillé, à 3 heures du matin, pour allez voir à la télévision cet événement. Bien sur, il n’y avait pas de télévision au VVF. Mais un magasin d’électroménager de Calvi avait laissé allumé une télévision (en noir et blanc, pas de couleur) dans la vitrine. Je ne me souviens plus vraiment s’il y avait beaucoup de monde, sans doute une petite dizaine de personnes, toutes les yeux gonflés de sommeil, mais dans l’attente de l’émerveillement. ET je me souviens parfaitement de ces images en noir et blanc, de ces images à la fois un peu floues et étonnamment nettes, et de cette voix, lointaine… Je me souviens que nous avions aussi levé les yeux au ciel, pour regarder la lune dans le ciel de Corse, en espérant très naïvement voir quelque chose. Et je me souviens de mon émotion, de celle de mon père, à ce spectacle.

samedi 18 août 2012

Tempest, nouvel album de Bob Dylan.

Pochette album TempestBon, le vieux va sortir un nouvel album. Le trente cinquième album studio donc, sans compter les albums live, les bootleg series… Ce nouvel opus de Bob Dylan s’appelle Tempest et doit sortir au mois de septembre. Bon, passons sur la pochette, qui n’est franchement pas terrible. De toute manière, Old Bob a toujours, question pochettes de disque, alterné entre le très beau, le symbolique, le très moche (on appelle ça une « mochette »), et l’anecdotique. Disons que celle-ci fait dans l’anecdotique.

Dix titres :

  1. Duquesne Whistle – 5:00
  2. Soon After Midnight – 3:45
  3. Narrow Way – 6:08
  4. Long and Wasted Years – 4:11
  5. Pay in Blood – 5:09
  6. Scarlet Town – 4:53
  7. Early Roman Kings – 9:06
  8. Tin Angel – 2:50
  9. Tempest – 14:00
  10. Roll On John – 5:12

Il y aura forcément des blues rock bien huileux dont il nous a accoutumé depuis quelques albums, et puis, des perles, des titres puissants, c’est une certitude.

Bref, vous pouvez vous en douter, j’attends ce disque avec une certaine impatience.

mercredi 15 août 2012

Vide-greniers du 15/08/12 - Otis Redding Live in Europe.



Première vidéo pour vous présenter une partie de la récolte du jour. Aujourd’hui, peu de disques, mais une très bonne pioche avec Otis Redding. Et en cadeau, le premier titre de l’album. Sinon, très classique avec Procol Harum, une compilation toute bête. Et moins commun avec Arnold Schoenberg et son Pierrot Lunaire. Et un peu de « régional » avec des chants Corses traditionnels. Bonne écoute.

dimanche 12 août 2012

Petit monologue.

Pas de vide-greniers aujourd’hui dimanche. En fait pas grand chose à proximité. Et devant le prix des carburants, faire plusieurs dizaines de kilomètre sans avoir la certitude de ramener au moins un disque, ce n’est pas très enthousiasmant. De toute manière, je vais me rattraper ce mercredi 15 août. Il y a de quoi à moins de 20 km de la maison, avec le vide-greniers de Calas. Bien sur, je sais parfaitement que la concurrence sera sur place avant moi ! Mais bon. Vu que je n’aurais pas vu ce qui a pu être pris avant que j’arrive, difficile d’avoir des regrets. C’est bien plus rageant quand on se fait souffler des perles devant soi !

Sinon, j’ai quelques petits trucs à concrétiser. Le tout c’est d’avoir le courage de m’y mettre. En tout cas, je vais avouer, j’ai pris l’idée sur le site d’un collègue du forum de La Galette, Cercles parfaits même si j’avais déjà tenté de le faire. Mais je n’étais pas allé au bout ! Bref, je vais remettre le métier à l’ouvrage. Une petite vidéo pour vous faire découvrir un artiste. Bien sur ne pas s’attendre à de la nouvelle vague vidéaste. Juste un petit truc comme ça.

Sinon, pas de nouveaux disques pour le moment. Je me suis juste fait un jolie cure de Reggae, entre Ras Midas, Cedric Myton et Bob Marley bien sur ! Et quand même le dernier Kevin Coyne acheté, parce que, c’était quand même un artiste plutôt exceptionnel !

Voilà, le dimanche se termine, à la prochaine donc.

mardi 7 août 2012

Ma boutique sur Priceminister.

Un peu de publicité pour ma boutique Priceminister

Lire la suite

dimanche 5 août 2012

Michel Portal, Kevin Coyne ! Récolte du jour !

Bon, écoute de la récolte du dimanche :

Du Portal pur jus, entre free jazz, improvisation, racines africaines. Bref, génial. Portal est un magnifique musicien, autant à l’aise dans Mozart que dans Messian. Et bien sur dans le free jazz de haute volée, de haute tenue. Il souffle dans ses instruments, les différentes sortes de clarinette, le saxophone avec une maestria et une inspiration magique.

Bien plus classique (enfin façon de parler) et franchement génial ! Compact et surpuissant ! Mais on peut déjà entendre la fêlure de Kevin Coyne, on sent que quelque chose va craquer. Un petit bémol, la voix de Dagmar Krause (égérie art-rock allemande, ex Henry Cow, Art Bears et Slap Happy) peut parfois surprendre. Mais elle s’accorde de toute manière à la folie de ce disque ! Bref, j’adore !

samedi 4 août 2012

Emani Sankara Sastri - Concert de Vina.

Musique de l’Inde du Sud - Concert de vina - Emani Sankara Sastri La vina, aussi appelée bine, la vina est une sorte de luth avec un long manche ; cet instrument volumineux creusé dans le bois est équipé de 2 résonateurs, 4 cordes mélodiques et 3 cordes à vide pincées rythmiquement . Une musique envoutante, à milles lieux de nos canons musicaux. Un moment quasi méditatif. Très belle émotions à l’écoute de ce disque.

Pour tout dire, j’ai trouvé ce disque ce matin, samedi, dans un vide-greniers, seul disque vraiment original dans les quelques rares bacs de disques à fouiller.

vendredi 3 août 2012

Wish You Where Here

Pink Floyd - Wish You Where Here

J’avais 17 ans quand ce disque est sortie. Musique planante, guitare aérienne, titres inspirés, un hommage fort à Syd Barrett ! Et puis, après, je suis passé à d’autres musiques, d’autres genres. Et j’ai même un peu renié ces goûts musicaux. Mais finalement, c’est toujours là, bien ancré. Il n’y a rien à renier, c’est beau, émouvant, fort, grandiose. Un beau, un très beau disque ! Pourtant, la critique n’a pas été très bonne à l’époque. Mais, basta, nous, qu’est-ce qu’on a pu écouter ce disque, en boucle, à fond la caisse. La musique est simple, et en même temps envoutante ! Et le titre phare du disque, l’hommage poignant à Syd Barrett est le sommet de ce disque. La petite histoire de l’enregistrement de ce disque raconte que Syd Barrett, obèse, chauve et surtout mentalement ailleurs, presque instable, est venu voir ces anciens amis pendant les sessions d’enregistrement. Et que ceux-ci ne l’ont pas reconnu immédiatement. Avant de se rendre compte, horrifiés que c’était bien leur ami. On raconte que Roger Waters, bouleversé, aurait fondu en larme…