Blog Notes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Une personne connectée

dimanche 22 juillet 2012

Beastie Boys Anthology - Sounds Of Science

Pour tout vous dire, lors de ce vide-greniers de ce matin, devant l’indigence des vinyles présents dans les rares bacs (et j’ai tout fouillé, on ne sait jamais ce qu’on peut trouver entre deux misselchardou), j’ai commencé à regarder les CD (les rares CD aussi, il faut bien remarquer que eux aussi se font désirer). Et je suis tombé sur ce double CD, une compilation plutôt peu courante des Beastie Boys. Et pour 1 petit euro, je n’ai pas vraiment hésité.

Totalement barré, hardcore, halluciné et imprévisible mais franchement très très bon. Il y a même deux titres country et un titre brésilien et bien sur du hard rock rap, du punk rap. Comme quoi, il faut s’attendre à tout avec les Beastie Boys. Bien loin des clichés moisis du rap ! En fait tout autant punk que Rap ! En fait, un éclectisme étonnant ! Cependant il faut quand même du souffle pour écouter ça d’une traite. Pas de pause, presque épuisant. Maintenant, il me reste à trouver d’autres disques des Beastie Boys.

D’ailleurs, histoire de me remettre, un peu de reggae dans les oreilles pour finir la soirée.

lundi 16 juillet 2012

Bob Dylan, à Nîmes ! Le concert !

Hier, dimanche, ça commence aux Arènes de Nîmes vers 20h par le set d’Adam Cohen, fils d’un canadien célèbre et ce n’est pas Céline Dion. Et franchement, c’était plutôt sympa, et m’a donné envie de découvrir un peu plus de ses chansons.

Et puis, vers 21H30, je crois, ça commence, aux Arènes de Nîmes, avec Bob Dylan.

Une set list très classique en quelque sorte.

  1. Leopard-Skin Pill-Box Hat
  2. Don't Think Twice, It's All Right
  3. Things Have Changed
  4. Tangled Up In Blue
  5. Rollin' And Tumblin'
  6. Tryin' To Get To Heaven
  7. Summer Days
  8. Sugar Baby
  9. Tweedle Dee & Tweedle Dum
  10. Visions Of Johanna
  11. Highway 61 Revisited
  12. Simple Twist Of Fate
  13. Thunder On The Mountain
  14. Ballad Of A Thin Man
  15. Like A Rolling Stone
  16. All Along The Watchtower
  17. (encore) Blowin' In The Wind

Dylan est entré sur la scène, très classe comme à son habitude. Et la musique a démarré fort, comme souvent. Et moi j’ai fait quelques progrès en Dylanologie, en reconnaissant presque tous les titres (j’ai même souligné mes progrès dans la set list) ! Comme à son habitude, Dylan triture les titres, leur fait mordre la poussière, peut s’il le veut les rendre méconnaissables. Mais entre Visions Of Johanna, émouvante, et un All Along The Watchtower énorme, Dylan ne chante pas, il lance les phrases à ses musiciens, à nous autres. À nous de les prendre. Le public,celui en bas, a fini par se lever enfin, pour prendre, enfin essayer de prendre les mots de Like A Rolling Stone. Une chose est certaine, enfin, c’est mon avis, et pas seulement le mien (mon cousin Thierry, venu avec moi pourrait en témoigner), plus le concert avançait, plus le public se chauffait, plus le public devenait vraiment réceptif. Il a quand même fallu quelques chansons pour que le public daigne enfin trépigner, manifester et crier son plaisir. Le temps sans doute de s’imprégner de cette musique. La musique est forte, incroyablement forte, et comme je l’ai déjà dit, elle culmine dans une version que j’ai trouvé monstrueuse de All Along The Watchtower. Le groupe assure vraiment. Il le faut, d’ailleurs, pour arriver à suivre Dylan, pour faire oublier quand même quelques « pains » au piano. Parce que mine de rien, il n’a pris la guitare qu’une seule fois. Et pour tout vous dire, il joue quand même bien mieux encore maintenant de cette guitare, que de ce piano. Ce piano devant lequel il est resté assis pour la quasi totalité des chansons, avec cette jambe gauche qui veut battre le rythme sans cesse. Et cette voix, toujours aussi éraillée… Et cette envie de Dylan, totale, de partager ses chansons avec nous. Parce que, même s’il ne bavarde pas, même s’il ne plaisante pas, même s’il ne nous regarde pas, il dégage une envie, une grâce, un plaisir d’être sur scène. Et puis, quand même, le salut final, après cette ultime version de Blowin’ In The Wind, ce salut au public, enfantin presque… Presque 2 heures de plaisir…

Voilà pour mon petit compte-rendu.

Concert de Dylan, Nîmes, 15 juillet 2012J’aurais voulu pouvoir vous mettre des photos. Mais hélas, mon apn est resté coincé à l’entré (maudit vigile, et je n’étais pas le seul, ce qui ne me console pas, surtout quand je sais que d’autres ont pu passer les gardes chiourmes). Il m’est resté mon iPhone, hélas, mille fois hélas, très sympa pour des photos en plein jour, et pour faire une tentative de direct live sur le forum Shelter From The Storm, mais totalement à la ramasse pour des images de concert (sans compter la batterie qui m’a lâchement abandonnée avant la fin du concert). Ah, et puis, anecdote familiale, mon fiston Robin est venu avec nous, un deal (va falloir que je me tape au choix, un concert de Rap, ou un Match de l’OM en échange, et ça c’est dur). Mais, non, le miracle n’a pas eu lieu. Enfin pas totalement. S’il n’a pas changé d’avis, ce genre de musique, ce n’est pas sa tasse de thé, il a reconnu la force et l’énergie du groupe et de Dylan, et ça, il a daigné le reconnaitre. Bon, une photo quand même et en hommage totalement involontaire à Blonde On Blonde, elle est floue, tout comme la silhouette de Dylan debout et avec sa guitare.

samedi 14 juillet 2012

Bob Dylan, à Nîmes !

Demain, Bob Dylan en concert aux arènes de Nîmes. Je l’ai vu en 2010, à Marseille. Cette fois, ça sera à Nîmes. À lire les différents compte-rendus des concerts qu’il donne en ce moment, il semble en forme ! Le but du jeu, sera de reconnaitre les titres. Parce que, ce cher Bob a l’habitude de déconstruire totalement les chansons qu’il interprète. Et comme il en est l’auteur, il en fait ce qu’il veut, au grand désespoir de certains fans bloqués dans le passé. Bien sur, ça ne rend pas les choses faciles à suivre. Et puis, la voix est parfois vacillante. Mais les derniers concerts ont parait-il montré un retour en forme de cette voix si particulière.

Et puis, un genre de challenge sera de faire apprécier ce concert et pourquoi pas Dylan à mon fils. Je sais que ce n’est pas gagné. On verra bien. En tout cas, un compte-rendu dans le courant de la semaine, et peut-être des photos. Comme il y a deux ans !

C’est juste un test

Histoire de voir si le texte est bien « justifié » ! Donc, je vais copier un texte qui ne veux rien dire du tout !

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Ut velit mauris, egestas sed, gravida nec, ornare ut, mi. Aenean ut orci vel massa suscipit pulvinar. Nulla sollicitudin. Fusce varius, ligula non tempus aliquam, nunc turpis ullamcorper nibh, in tempus sapien eros vitae ligula. Pellentesque rhoncus nunc et augue. Integer id felis. Curabitur aliquet pellentesque diam. Integer quis metus vitae elit lobortis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Morbi vel erat non mauris convallis vehicula. Nulla et sapien. Integer tortor tellus, aliquam faucibus, convallis id, congue eu, quam. Mauris ullamcorper felis vitae erat. Proin feugiat, augue non elementum posuere, metus purus iaculis lectus, et tristique ligula justo vitae magna. Aliquam convallis sollicitudin purus. Praesent aliquam, enim at fermentum mollis, ligula massa adipiscing nisl, ac euismod nibh nisl eu lectus. Fusce vulputate sem at sapien. Vivamus leo. Aliquam euismod libero eu enim. Nulla nec felis sed leo placerat imperdiet. Aenean suscipit nulla in justo. Suspendisse cursus rutrum augue. Nulla tincidunt tincidunt mi. Curabitur iaculis, lorem vel rhoncus faucibus, felis magna fermentum augue, et ultricies lacus lorem varius purus. Curabitur eu amet.

Si ça fonctionne, c’est que j’ai bien modifié le fichier css du blog !

:)

Ça marche ! Bon, à suivre !

Une rose

Rose !

vendredi 13 juillet 2012

Cedric Myton & Congos

Image of Africa - Cedric Myton & Congo

Franchement, j’avais perdu espoir de trouver du reggae. Enfin, je me comprends, du reggae autre que Bob Marley ou Jimmy Cliff. Ce n’est pas, bien sur, que ces deux artistes n’ont pas d’intérêt, mais ça fait quand même du bien de sortir des sentiers battus et balisés. Pas grand chose à dire, cette musique est un remède. Un remède au stress. Mais une vidéo vaut bien mieux que milles mots. Une chose est certaine, pour le grand public, Bob Marley a sans doute été l’arbre qui a masqué la forêt. Cedric Myton & Congo, un reggae harmonieux. De toute beauté. Mes mots sont assez pauvres ce soir, mais la musique emporte tout !









dimanche 8 juillet 2012

Présentation provisoire du Blog Notes !

Histoire d’entamer quelques modifications, changement de style pour le blog. Quelques petites améliorations à apporter au fur et à mesure. On verra bien si j’arrive à ne pas me lasser de la présentation, très classique, très basique ! Une chose aussi, la bannière va sans doute changer. Mais ça, ce n’est pas encore pour maintenant !