Blog Notes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Une personne connectée

mardi 26 juin 2012

The King Kong Compilation !

Rien à voir avec le film et le singe géant. The King Kong Compilation

Le Reggae ne se résume pas à Bob Marley, tout génial fut-il. Ce disque, cette compilation Reggae, remonte aux racines du Reggae, avec encore dans certains titres des accents rockabilly. La track List est un régal du genre, pour les connaisseurs bien sur et une excellente occasion pour les néophytes comme je le suis, de découvrir les précurseurs et d’autres qui deviendrons plus connus (comme The Maytals)… Ce disque est une merveille de musique et la syncope du reggae est déjà là efficace… Bref un disque magique que se doit de trouver tout amateur de Reggae… D'ailleurs, pourquoi ce titre ? Le producteur de ce disque s’appelait Leslie Kong…








  • Desmond Dekker & The Aces - Israelites
  • The Maytals - Monkey Girl
  • The Melodians - Sweet Sensation
  • Ken Boothe - Freedom Street
  • Tyrone Evans - Let Them Say
  • The Pioneers - Samfie Man
  • The Melodians - Its My Delight
  • The Maytals - Peeping Tom
  • The Melodians - Rivers Of Babylon
  • Delroy Wilson - Gave You My Love
  • Bruce Ruffin - Bitterness Of Life
  • Ansel Collins - Sentimental Journey
  • The Pioneers - Long Shot Kick De Bucket
  • Desmond Dekker & The Aces - (Ah) It Mek
  • Ken Boothe - Why Baby Why
  • The Maytals - Monkey Man

dimanche 24 juin 2012

Reggae !

Enfin, enfin j’ai trouvé des albums de reggae. Attention pas de méprise, je n’ai pas dit que je n’en n’avais jamais vu. Mais Bob Marley ou Jimmy Cliff, ça oui, j’ai du en dénicher quelques uns ! Mais pour une fois, j’ai mis la main sur des disques qui sortent enfin des sentiers battus du reggae !

King Kong CompilationLinton K JohnsonCedric MytonRas Midas

Je vous laisse le soin de chercher par vous même, mais le nom de Linton K Johnson est forcément connu des vrais amateurs de reggae. Et pour les autres, il faut en effet être très éclairé pour connaitre. Ce qui n’est pas mon cas. D’ailleurs, je me demande, si dans le carton de disques, je n’ai pas laissé un ou deux autres albums tout aussi intéressants. Un peu de chance pour choisir les disques et peut-être un peu d’intuition. En tout cas, une chose est certaine, j’ai écouté ces 4 disques avec un plaisir fou. Et dire que c’était le derniers des 6 vide-greniers de ce dimanche, et que j’ai hésité avant de faire le détour, le dernier détour avant de rentrer. Je vous passe pour le moment sur les autres disques trouvés ce jour. Chaque chose en son temps.

samedi 23 juin 2012

Vapeur Mauve Production… Absalom !

Chineur de tous les pays, ce lien est fait pour vous.

Vous en avez ras le bol (pour être poli) de vous agenouiller devant des cartons de disques de sardounanamousqourigeorgesjouvin (ça, c’est pour les chineurs français et peut-être belges, mais je sais que dans d’autres pays, vous avez les même machins) et autres trucs daubesques ?

Vous désespérez de trouver un jour le graal des disques, l’album qui tue ?

Vous rêvez d’étriper le concurrent qui devant vous, juste devant vous, fouille le carton de disque que le vendeur vient juste de sortir, et vous vole, juste devant vous toute la discographie en pressage original de (mettez le nom que vous fantasmez) ?

Alors, suivez ce lien : Vapeur Mauve Production

Et là, vous pourrez souscrire et enfin pouvoir poser sur votre platine vinyle un objet musical rare et unique… Écoutez l’extrait sur la page de l’album, et vous m’en direz des nouvelles. Et puis, votre participation, notre participation, pour un tarif très raisonnable, c’est un encouragement pour mettre dans nos oreilles une musique non formatée, un rock mélodique et psychédélique !

Absalom la pochette

Un petit clic sur la photo de pochette, pour un lien direct…


Il est indispensable de soutenir une telle initiative. La diversité musicale et culturelle passe par ces paris un peu fous, totalement hors des sentiers battus.

mardi 19 juin 2012

Petites trouvailles musicales

The SaintsBorn to runBen WebsterFrank Zappa Sheik YerboutiBon, on va être franc, pas grand chose de bien génial à se mettre sur la platine disque ces derniers week-end. Gros vide-greniers et petites récoltes. Bref, pas de quoi pavoiser, ni de quoi se relever la nuit. Des disques sympas et agréables et d’autres, disons, dispensables. Si je devais en retenir deux ou trois, il y aurait ce 45T EP de The Saints, puis ce Bruce Springsteen que je pensais avoir déjà, mais en fait non. Et puis du jazz, avec par exemple Ben Webster. Plutôt cool le Ben Webster. Très chouette Sax ténor. Et puis un Frank Zappa quand même. Le plus marquant quand même, c’est ce coffret de 3 LP de blues, à un prix très cool (2€). The Saints En gros, une douzaine de disques. Comme quoi, il y a toujours quelque chose à dénicher. Mais, par manque de chance, le carton du siècle, c’est pas encore pour cette fois. Peut-être dimanche prochain.

samedi 9 juin 2012

Quand internet déconne !

Ce matin, plus d’internet. Et plus de téléphone non plus. Et ça a durée toute la matinée. Pendant une bonne heure, entre le café, la tartine pain grillé beurre, et entre la douche, j’ai tenté un paquet de trucs. Débranche, rebranche, débranche, rebranche… Rien, peau de zob, queue dalle… Marche pas ! De quoi se poser des questions. La ligne téléphonique, la box qui déconne, tout est possible. Surtout que même en ethernet ça ne fonctionne pas !

Bref, je me décide à téléphoner à l’assistance de SFR. Heureusement, le smartphone, permet de se connecter en 3G, de trouver le bon numéro pour appeler. Mais bon, ça va faire mal au forfait. L’assistance dure un bon moment, à tel point qu’on me demande de raccrocher pour qu’on puisse me rappeler sur mon téléphone portable. Et leurs tests semblent confirmer que le problème vient de la box, du modem quoi ! En effet, aussi bien de leur coté, que de celui de France Télécom, la ligne fonctionne, la connexion ADSL est très bonne. La conclusion s’impose donc, il faut changer la box. Soit !

Bon, je raccroche donc, résigné, pas d’internet ce week-end, et l’attente de la nouvelle box, pas avant mardi au mieux.

Et puis, quand même, j’ai encore des doutes. Pas vraiment persuadé que le modem soit en rade. Même si quelques coupures déjà dans la semaine et les semaines avant encore ont pu donner l’alerte. Même si Robin (mon fils) se plaint très régulièrement de déconnexions quotidiennes sur son PC. J’ai des doutes, parce que c’est déjà arrivé que la coupure dure, parce que depuis qu’on habite ici, la qualité de la connexion laisse souvent à désirer, et surtout parce que l’installation « téléphonique » est à l’image de la maison, pas terrible…

Bref, je recommence, débranche, rebranche le modem et même la prise téléphonique, et le miracle se produit ! La ligne revient, téléphone et internet. Oh bien sur, c’est loin d’être parfait, ça coupe encore et l’ordinateur de Robin semble ne pas être aussi réceptif que le mien.

Donc pour le moment ça fonctionne, et c’est le principal. Une chose est certaine, difficile de se passer d’internet. Une vraie addiction.

Bon, de toute manière, demain vide-greniers ! Et j’espère des beaux disques !

jeudi 7 juin 2012

Songs of ove and regret…

Songs of love and regret, Mal Waldron et Marion BrownDécidément,ce blog tourne au ralenti. Et pourtant, j’en ai trouvé des disques ces derniers temps. Déjà, sur Priceminister, un magnifique album de Jazz. Songs of love and regret, Marion Brown et Mal Waldron. Un duo piano saxophone d’une beauté abyssale. Une pépite de douceur, des lambeaux d’éternité. Magnifique, profond, beau. Le piano et le saxophone conversent avec force et douceur, le son du saxo feutré survole les airs, le piano ajoute la force. 2 titres originaux et 4 reprises, dont Blue Monk. Ce disque est l’essence du jazz, marqué par le blues et le negro spiritual. Indispensable.

Passons sur les autres trouvailles, du blues, avec John Lee Hooker et des albums de la série American folk blues festival. Encore du blues avec un beau coffret (de 3 disques), et diverses artistes connu et moins connu. La Soul incendiaire de Wilson Pickett, les délires contrôlés de Frank Zappa (Sheik Yerbouti), l’Histoire de Melody Nelson de Gainsbourg (qui doit beaucoup à Jean Claude Vannier) et quelques autres trouvailles sympathiques. Bref, du sympa, du beau et du blues. La suite au prochain numéro.