Blog Notes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Une personne connectée

samedi 26 novembre 2011

Une fin de saison...

la saison des vide-greniers touche vraiment à sa fin. Le froid qui arrive en est la cause première. Et par conséquence, moins de manifestations, moins de vendeurs et moins de disques à dénicher.

Dernièrement, juste deux albums.

Talking Heads, parfait.

Et du reggae, avec Steel Pulse. Agréable mais rien d’exceptionnel !.

Talking HeadsSteel Pulse

Bien sur il reste le net, et des découvertes musicales.

Beware The DogJack Dupree Clifton Chenier

Hound Dog Taylor, Champion Jack Dupree et Clifton Chenier. Du blues, toujours du blues. Je sais, ça tourne un peu à la monomanie. Il va falloir faire une pause et retourner un peu vers d’autres valeurs musicales. Mais bon, le prochain disque qui doit arriver, c’est encore un album de blues… Mais j’y reviendrais quand il tournera sur ma platine.

Bref, les découvertes musicales se feront plus rares, l’occasion de revenir vers des chroniques plus "construites", de re-piocher dans la discothèque, et d’en parler ici...

vendredi 11 novembre 2011

Arrière cour Aixoise

On va le dire de suite, je me suis "offert" un iPhone. Bien sur pas le tout dernier modèle, mais le 3GS, tout a fait performant. Sauf peut-être pour son appareil photo, un peu juste en intérieur, mais tout a fait honorable à l’extérieur. Et bien sur qui dit iPhone, dit applications ludiques pour la photo. Ludiques et gratuites ou pas chères du tout !

Alors, je me suis amusé, un peu tout azimut, avec du n’importe quoi, mais aussi avec cette petite série d’une arrière cour à Aix en Provence.

Arrière cour - photo uneArrière cour -  photo 2Arrière cour - photo 3Arrière cour - photo 4Arrière cour - photo 5
Je ne vais pas détailler les "exifs". Mais juste pour information, j’ai utilisé les applications suivantes : (dans l’ordre, je crois) MoreLomo, Hipstamatic et Instacam. De quoi s’amuser et de se prendre pour un photographe...

jeudi 10 novembre 2011

Hound Dog Taylor

Hound Dog Taylor - Beware the dogIroniquement, Hound Dog Taylor n'a pas vécu pour voir la sortie de son premier album "live" ... Il mourut d'un cancer à Chicago le 17 décembre 1975, à l'âge de 59 ans. Hound Dog Taylor n’était certes pas un virtuose de la guitare, ni un chanteur exceptionnel. Mais il avait pour lui une sincérité, une énergie réjouissante. Il proposait un blues rude et puissant. Ce live est un bel exemple de ce blues. Un disque magnifique !