Blog Notes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Une personne connectée

samedi 29 octobre 2011

Brassens

Il y a 30 ans, Georges Brassens tirait sa révérence. Et pourtant, jamais ces chansons n’ont été autant en résonance avec notre époque.

Quand ils sont tout neufs
Qu'ils sortent de l'œuf
Du cocon
Tous les jeunes blancs-becs
Prennent les vieux mecs
Pour des cons
Quand ils sont d'venus
Des têtes chenues
Des grisons
Tous les vieux fourneaux
Prennent les jeunots
Pour des cons
Moi, qui balance entre deux âges
J'leur adresse à tous un message

Le temps ne fait rien à l'affaire
Quand on est con, on est con
Qu'on ait vingt ans, qu'on soit grand-père
Quand on est con, on est con
Entre vous, plus de controverses
Cons caducs ou cons débutants
Petits cons d'la dernière averse
Vieux cons des neiges d'antan

Vous, les cons naissants
Les cons innocents
Les jeun's cons
Qui n'le niez pas
Prenez les papas
Pour des cons
Vous, les cons âgés
Les cons usagés
Les vieux cons
Qui, confessez-le
Prenez les p'tits bleus
Pour des cons
Méditez l'impartial message
D'un type qui balance entre deux âges

Le temps ne fait rien à l'affaire
Quand on est con, on est con
Qu'on ait vingt ans, qu'on soit grand-père
Quand on est con, on est con
Entre vous, plus de controverses
Cons caducs ou cons débutants
Petits cons d'la dernière averse
Vieux cons des neiges d'antan

Je suis certain que lorsque vous lisez ces paroles, l’air vous arrive spontanément. C’est dire combien Brassens est dans notre ADN. Mais ce qui est le plus drôle, c’est que Brassens n’est pas seulement franco-français. J’ai entendu très régulièrement des interprétations en anglais, en hébreux, en russe, en kabyle et même en japonais.

Ça fait 30 ans, jour pour jour, et il est toujours actuel.

jeudi 27 octobre 2011

Sans doute une pause… des matins de vide-greniers !

La saison avance tout doucement vers l’hiver… ET les vide-greniers vont devenir plus rare, voire inexistant. Enfin, il y en aura sans doute de temps en temps un ou deux comme ça, mais pas de quoi fouetter un chineur, et surtout pas de quoi se lever tôt.

Il restera alors internet, un disquaire de temps en temps. Bref moins de disques, moins de dépenses et moins de musiques aussi ! Une trêve hivernale ! Remarque, ça va me donner le temps de ranger un peu mieux les albums, de revoir mon classement… De quoi s’occuper.

Bon, de toute manière, il y aura comme ça d’autres chroniques et des disques à vous faire connaitre.

dimanche 23 octobre 2011

Du blues et c’est tout !

Bon, pas de vide-greniers ce week-end. Pas vraiment de quoi avoir envie de se lever tôt. Et il faut aussi avouer, que ça commence à faire cher en essence. Mais bon, le week-end dernier, juste un petit disque de blues. Et, ça suffit à mon petit bonheur musical.

Otis Spann

Otis Spann est un pianiste, chanteur de blues américain, né à Jackson (Mississippi), le 21 mars 1930 et décédé à Chicago (Illinois), le 24 avril 1970. Il a souvent été accompagnateur, pour Muddy Waters qu'il suivra jusqu'en 1960. Il enregistre également avec d'autres musiciens comme Bo Diddley, Sonny Boy Williamson II, Howlin’ Wolf… Et il a aussi fini par fonder son propre groupe. Son blues vient du sud, du Mississippi. L’album montré ici, nous fait entendre un blues dépouillé, plutôt lent, juste un piano, celui d’Otis Spann, et parfois une guitare en accompagnement. Un beau disque.

samedi 15 octobre 2011

Jours étranges

Sans doute une des plus belles pochette du rock ! Et un disque absolument splendide ! En fait un disque tout en nuances, musicalement, tout en poésie aussi ! Loin de la fureur que l’on a pu prêter au Doors, loin de l’image d’un Jim Morrison incontrôlable ! Cependant, l’album a une tonalité plus sombre sans doute que le premier, même si une bonne partie des titres date de la même époque. Les paroles de Jim Morrison, sans doute plus inquiétantes, plus "ésotériques" sur certains titres y sont sans doute pour quelque chose. Bref, un très bel album. Digne du premier Doors et pas loin du chef-d’œuvre L.A. Woman. Strange Days, The Doors Un album plus ambitieux sans doute que le premier, plus abouti techniquement, plus travaillé, moins brut ! J’ai trouvé le vinyle, à Marseille, dans un magasin Cultura, dans une très belle réédition conforme à l’original sorti en 1967, label et insert… Et cette pochette, comme sortie d’un cirque, ou d’un film de Fellini… Strange Days ! Magnifique.

dimanche 9 octobre 2011

Jazz et rock’n’roll !

Chuck BerryChuck BerryDave Brubeck Dizzie Gillespie Miles
La récolte du jour est jazz et rock’n’roll ! 5 vide-greniers ce matin, sous un beau soleil, mais avec un mistral glacial et gagnant ! 6 disques seulement, mais du beau quand même.

Chuck Berry, Dave Brubeck, Dizzie Gillespie et Miles Davis (avec John Coltrane). Les 4 albums de Jazz ont été acheté à une petite mémé, qui m’a dit "Quand vous les écouterez, pensez à moi. C’est toute ma jeunesse, quand j’avais 20 ans" ! C’était mignon ! L’album de Miles Davis avec John Coltrane, et sur le label Barclay en plus, est quand même une pièce magnifique et assez rare. Et musicalement, c’est quand même le meilleur quintet qu’a pu avoir Miles Davis - rien moins que John Coltrane au sax ténor, Red Garland au piano, Paul Chambers à la contrebasse et Philly Joe Jones à la batterie… Enregistré en 1956, en France, il montre un Miles créatif, et en pleine possession de ces moyens. Il monte, irrésistible, et 3 ans plus tard, viendra l’album Kind Of Blue, qui sera le sommet ! Les notes de Frank Tenot au verso de la pochette racontent la genèse de ces enregistrements. Les titres ont été interprétés à la file, d’un seul trait, sans pause, avec une émotion palpable à l’écoute. Un vrai bonheur d’entendre cette musique, belle, émouvante, swingante. Et les musiciens ne peuvent que rivaliser de talent, de classe ! Magnifique !

samedi 8 octobre 2011

Elliott, Dick, Jacques et les autres !

Bon, j’ai encore du retard ! La récolte de dimanche dernier est paradoxale. Un vide-greniers (à Aix) et une foire au disque (à Salon de Provence) ! Le plus fou, c’est la foire aux disques. De quoi baver, de quoi rêver. Des disques rares, et des prix, hélas à la hauteur ! Alors, j’ai décidé de me contenter de moins, de moins cher, de moins rare et de moins exceptionnel ! Pas bien grave !

Récolte du dimanche 2 octobre

Bon, et puis, Jacques Dutronc, Dick Annegarn, Elliott Murphy, Holwin Wolf, Billie Holiday et les autres c’est pas si mal !