Blog Notes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | 2 personnes connectées

mardi 28 décembre 2010

Top 10 ou un peu plus !

Top ten ou pas ! Beaucoup de découvertes, de redécouverte, des confirmations aussi ! Pas forcément de nouveautés, parce que mes recherches musicales sont très souvent tournées vers le passé - vide-greniers et brocantes oblige. En fait de top ten, juste un petit retour vers quelques sons !

Ça commence par une liste :

La liste du Top Dix

Découvrez la playlist Un Top Dix 2010


(Juste en passant, certains titres de ce Top 10 puisés sur Deezer sont entiers, pour d'autres (et c'est bien dommage), juste un extrait de 25 secondes... Frustrant ! Le plus simple étant de cliquer sur le lien qui dirige vers Deezer.)

En fait une petite sélection dans tous les disques que j'ai pu chiner cette année 2010. Alors, oui, bien sur, pas beaucoup d'albums et d'artistes récents. Et pas un seul titre de Bob Dylan !!! Pourquoi donc ? Tout simplement parce qu'il faut bien avouer que si je devais mettre du Dylan, ça mériterai une Top List à lui, rien qu'à lui ! Donc, impasse pour ce Top Dix 2010. De toute manière, il y a bien assez de billets dans mon blog autour de Dylan, et il y en aura encore d'autres. Pour en revenir à ce top 10, ça commence très fort, avec The Saints et le titre I'm Stranded. Album Punk essentiel ! Et ce titre est sans doute le moins punk de ce disque. Et puis, on passe du froid au chaud avec Townes Van Zandt devenu incontournable. Luther Johnson est un pur bluesman, une guitare, sa voix et une authenticité indéniable ! The Allman Brothers Band pour une époque révolu ou les utopies libres étaient possibles, avant de sombrer. Et puis Van Morrison, parce que lui aussi est incontournable. Let Me Try, le MC5. Précurseur du mouvement punk, et le paradoxe de ce top 10, un titre lent, avec une voix presque écorchée. Beau titre. Joseph Arthur, c'est une découverte, relativement récente. Un artiste original, touche à tout, et une belle chanson. On ne présente plus les Stooges ! Non, on ne présente plus. C'est fort, c'est brut(al) ! Chansons de marins, à boire et The Pogues Quand le punk rencontre la tradition ! Petit retour en arrière, retour soul, avec Wilson Pickett, pour faire du bien à l'âme ! De la Soul au blues, même blanc, même irlandais, avec Rory Gallagher et son groupe Taste. Monsieur Randy Newman avec la version originale d'un titre popularisé par un certain Joe Cocker ! Mais Randy Newman, c'est la classe absolue, sophistiquée et brillante, garantie à vie. Pour terminer ce top 10, un artiste maudit, Elliott Smith, écorché vif, douloureux et sublime aussi !! Que de superlatifs, c'est sans doute trop. Sans doute aussi parce que je n'ai pas le talent des mots pour le dire. Mais ces musiques ont été pour moi, durant cette année 2010 bien noire par moment, des bouées, des moments de grâce, d'énergie, de beauté, d'espoir. Bien sur, il manque Dylan, Curtis Mayfield, John Lee Hooker, Jay Reatard, Gun Club, The Doors, Free, James Brown, The Smiths, The Cramps, Robert Wyatt, The Velvet Underground, Mountain, Doctor Feelgood, Little Bob Story, Zappa, Tom Waits, Hendrix, Bob Marley, Jimmy Cliff, Stan Ridgway, XTC, Cannedheat, House of Love, The Jam, Them, Johnny Cash, Led Zeppelin, Magma, Otis Redding, Small Faces, Manset, Hawkwind, Les Rita Mitsouko, Les Negresses vertes, Siouxies & the Banshees, Monk, JJ Cale, Chuck Berry, The Sparks, Kevin Coyne, Richard Hell, Djamel Allam, The Redskins, La Souris Déglinguée, Bijou, Dexter Gordon, Sonny Rollins, Elliott Murphy, Bowie, Springsteen, Tom Petty, Steely Dan, Blondie, Neil Young et d'autres encore.... L'année 2010 tire à sa fin, elle va rester dans ma mémoire, mais pas forcement pour de bonne raisons, pour de bons souvenirs. La musique va continuer en 2011.

dimanche 26 décembre 2010

Un bilan ?

2010 se termine et souvent il est l'heure du bilan, des bilans. Mais quels bilans ? La plupart des billets de ce blog ont été consacrés à la musique, mais il n'y a pas eu que ça cette année. Elle a été plutôt noire en fait ! Pour moi et pour beaucoup ! Bref, n'ayant pas forcément l'envie de trop m'épancher je ne vais pas m'attarder sur ma petite personne. Alors quand je me serais décidé à faire ces petits bilans, ça sera au feeling ! Il y aura bien de la musique, c'est certain ! Pour le reste, selon l'humeur...

samedi 25 décembre 2010

[Livre] Dylan, 100 chansons de légende, Photos, Histoires, Partitions.

C'est mon cadeau de Noël !



Bob Dylan
Un très beau livre, avec une sélection de 100 chansons de Bob Dylan, des photos qui correspondent avec le moment de l'écriture ou de l'enregistrement de la chanson, et des anecdotes, des commentaires de Dylan ou citations d'autres artistes et surtout les partitions de chaque chansons. Pour être franc, je ne lis pas la musique, et donc, me mettre à la guitare n'est pas pour tout de suite. Mais je vais quand même m'y intéresser ! Je ne sais pas comment la sélection des chansons a été faite. De toute manière, il manque les deux derniers albums-Modern Time et Together Throught Life. Donc, pas de Aint' talking ni de Forgetful Heart dans la liste ! Dommage quand même, ces deux titres auraient mérité d'être dans la liste. (petite rectification - Modern Time est bien dans le livre, mais il manque Ain't Talkin' et ça c'est vraiment dommage, c'est une chanson digne des grandes chansons de Dylan.). Bon, pour la liste des chansons, il y en a 100. Mine de rien, il n'a pas du être simple de choisir ! De même, on peut quand même constater que Dylan a sans conteste écrit ses plus belles et plus fortes chansons dans les premières années de sa carrière. Mais, que même au plus fort de sa période noire avec son inspiration en panne, Dylan a toujours eu une pépite, une perle au milieu des cailloux ! Et puis avec l'album Oh Mercy! l'inspiration revient, forte, belle, douloureuse. N'en déplaise à ceux qui prétendent que Dylan n'a plus rien dit, plus rien à dire ! Bref, de Song To Woody à Workingman's blues #2 en passant par les incontournables et les plus rares - The Lonesome Dead Of Hattie Carrol, Like A Rolling Stone - Just Like A Woman, You Ain't Goin' Nowhere, Drifter's Escape, I Believe in You, Blind Willie McTell et 91 autres, le choix est vaste et magique !

dimanche 19 décembre 2010

Quelques nouvelles !

Pas de nouvelles musicales aujourd'hui ! En fait trop froid pour des vide-greniers, et pour tout dire, il n'y a plus grand chose d'organisé à cette période de l'année (sauf les marchés de Noël).

En fait demain lundi 20, je passe sur le billard. Rien de bien méchant, juste un ménisque (genou droit) défaillant - fissure du ménisque interne. Arrivée le matin tôt à la clinique, et opération (avec anesthésie générale) dans la foulée. Et le soir, dehors, retour à la maison. Une petit semaine sans trop forcer sur le genou (et la jambe) et ça repartira pour la nouvelle année. En espérant que la période noire 2009/2010 sera bien derrière moi. Inutile de rentrer dans les détails, pas vraiment envie de tout étaler !

Bon, à lundi soir donc.

dimanche 12 décembre 2010

Dernières trouvailles musicales !

Pour être franc, pas grand chose en cette période ! L'hiver, le froid, la pluie (oui aussi ici en Provence, il n'y a que la neige qui n'est pas encore venue faire un arrêt franc, juste trois flocons), la gadoue, sont des raréfacteurs (ça existe ce mot ? Je veux dire, des trucs qui raréfient...) de brocantes et vide-greniers. Il reste alors les sites internet et les disquaires. mais ils sont rares par chez moi, les disquaires. Donc tout ça pour dire que depuis quelques emaines, peu de trouvailles. Mais bon, jamais totalement bredouille. En fait depuis presque un mois et l'album de Townes Van Zandt (j'ai promis une chronique, elle va venir), juste quatre albums vinyles et un CD (entre Priceminister, un disquaire du marché d'Aix en Provence et un vide-greniers ce dimanche).

Coté LP donc : deux Van Morrison, dont un, Moondance, est une pure merveille, le second étant un bel album, un Led Zeppelin qui fut très sous estimé lors de sa sortie et un album de Yes, le seul vraiment écoutable (à mon humble avis qui n'engage que moi, et pis c'est tout !).

St Dominic's Preview Moondance
led Zeppelin - Presence Close to the edge

Et coté CD, Gun Club avec Death Party, qui mérite aussi une chronique autonome.

Death Party - Gun Club, collection Atlas, les Génies du Rock

Ce disque est vraiment bien, et une chronique est prévue, juste le temps de prendre le temps. Bref, des bons disques, et même des très bons disques, mais c'est quand même un peu la disette en cette période.

mardi 7 décembre 2010

The Residents / Mark of The Mole

Aujourd'hui, la chronique aléatoire pointe son doigt sur un des groupes les plus étrange de ma discothèque. J'ai nommé The Residents et l'album Mark Of The Mole.The Residents - Mark Of The Mole La lecture de l'article sur ce groupe sur wikiperdia va vous éclairer sur l'originalité du groupe The Residents. Pour faire court, un groupe totalement barré, une musique complètement délirante mais vraiment originale. On peut presque parler d'eux comme les précurseurs d'une musique techno. Le coté mystérieux du groupe - on ne connait ni les noms ni les visages des membres du groupe sera "copié" par les Daft Punk (à une niveau moindre, ils n'ont pas poussé le concept aussi loin).

Mark of the Mole est le titre d'un album musical des Residents sorti en 1981. Il s'agit de la première partie de la trilogie des Mole. Les deux autres albums de la trilogie sont The Tunes of Two Cities et The Big Bubble. Cette trilogie relate le conflit entre deux sociétés imaginaires, les Moles et les Chubs. (Wikipedia)

Et l'écoute musicale, à l'époque, quand j'ai acheté ce disque (sans doute en 81/82) fut un choc ! Esthétique et musical. Une musique sombre, qui fiche presque les chocottes. Un style vraiment unique. Difficile d'en parler, les mots me manquent presque. Une atmosphère sombre, mais lyrique. Ça pourrait être la bande son d'un album de George Orwell, ou celui d'une dystopie SF à la John Brunner (le contraire d'une utopie). Cette musique évoque une ambiance oppressante, répétitive et sans espoir aucun. Une sensation d'un monde souterrain, clos et étouffant ! Pour tout vous dire, ça faisait une éternité que je n'avais pas mis ce disque sur ma platine. Difficile d'écouter cette musique sereinement (ne parlons même pas de la famille, qui déteste ). En tout cas, une chose est certaine, même s'il est impossible de s'écouter ça tous les jours, cette ré-écoute a été pour moi un vrai plaisir. Bref, ne serait-ce que par curiosité, je ne peux que vous recommander ce groupe, pour sa singularité, son inventivité, son authenticité. j'ai dans ma discothèque quelques albums du groupe (5 ou 6). Le groupe semble encore actif de nos jours. Le plus râlant, c'est que certains disques essentiels que j'avais semblent avoir disparus de mes étagères ? Mystère, mystère, autant que ce groupe ! Et tomber dessus, un jour, dans les bacs d'un vide-greniers serait un miracle !

samedi 4 décembre 2010

Sparks/Kimono My House

À l'époque de sa sortie (1974), j'étais passé à coté de cet album et pour tout dire, de ce groupe ! Il faut dire qu'à 16 ans, j'étais plus branché Pink Floyd et grandes envolées musicales hypertrophiées et progressives. Toutes mes excuses donc (pour mes goûts de l'époque bien sur) !Kimono My House - The Sparks Bien sur, plus tard, je savais que selon la rumeur, la et les critiques, j'étais passé à coté d'un album essentiel de la culture pop ! Mais en même temps, j'étais passé à d'autres genres, entre rock plus rock et Bob Dylan et entre Jazz et musique Classique. Pour tout dire, pas vraiment le temps de revenir aux Sparks. Alors quand j'ai trouvé ce disque dans le bac d'un vendeur de vide-greniers, bien évidement, je l'ai acheté ! La question importante est donc : après écoute, qu'en penses-tu ? Des regrets ? Ou pas ? Essentiel ? Ou pas ? Chef-d'œuvre ? Ou pas ? Je vais donc y répondre, à ces questions !

Je vais être clair. Ce disque est en effet un vrai bijou ! Une splendeur ! Une cure de jouvence pour les oreilles. Charmant, subtil. Ce disque est beau, tout simplement ! À en remonter à tous les groupes pop contemporains ! Une vraie leçon d'harmonie ! Harmonie musicale, harmonie de compositions (attention, ce n'est pas un "concept album", ne nous méprenons pas !) ! C'est scintillant, sautillant, c'est riche, poétique, clinquant (dans le bon sens), lumineux... Que de louanges n'est-ce pas ! Il est difficile de faire ressortir un titre ou un autre, tellement tout est travaillé. Un véritable tableaux impressionniste en somme, ou chaque chanson est une touche de couleur d'un bel ensemble chatoyant. Alors voilà, je ne peux que vous recommander d'écouter ce disque - et de tenter de l'acheter !